En Bretagne, Passeurs d'Arts occupe le terrain

 Être un breton de quatorze ou quinze ans et se faire acclamer par 25.000 spectateurs au cœur du stade rennais est un privilège que les jeunes de l'orchestre de la Maison Passeurs d'Arts de Bretagne vivent désormais régulièrement.

 

L'orchestre a désormais l'habitude de se produire dans cette arène sportive mythique et les prestations s'enrichissent désormais de déambulations et déplacements qui n'ont rien à envier aux fanfares américaines, spécialistes du genre. 

Cet orchestre ne se produit pas que sur les stades, loin de là ! Bien peu d'orchestres sont amenés à jouer dans des lieux ou des publics aussi différents que ces jeunes musiciens portant habituellement le blason COPA (Classe Orchestre Passeurs d'Arts) ; si le répertoire est différent sur un stade ou sous les ors de la République, l'enthousiasme et la volonté de jouer le mieux possible pour un public demeure l'objectif avoué par tous.

C'est en réalité plus de sept heures de répétitions collectives hebdomadaires qui permettent de s'atteler à ces différents projets et permettent aux collégiens de magnifier leurs prestations. Cet orchestre fait au moins deux concerts par mois. Ne vous fiez pas aux apparences : ce ne sont pas ici de jeunes étudiants choisis pour leurs aptitudes musicales qui composent l'orchestre. Presque tous ont commencé la musique dans le collège et n'ont eu qu'un professeur, Stéphane Fourreau, que nous considérons chez Passeurs d'Arts comme l'un des meilleurs pédagogues de France. 

 

Malgré ces réussites et ces enthousiasmes, l'orchestre ne bénéficie quasiment pas de subventions et Stéphane Fourreau est contraint de poursuivre son action avec de plus en plus de musiciens sans aucun soutien humain supplémentaire. Ce qui est fait ici existe grâce à l'aide d'une poignée de militants allant du directeur de l'établissement, trois professeurs qui ont remarqué l'énorme apport de la musique collective sur l'évolution de ces jeunes (dont certains ont littéralement été sauvés par l'orchestre). Qu'ils en soient remerciés car sans ce soutien, plus rien ne serait possible.

Quelques aides ponctuelles (petits mécénats) permettent d'acheter les instruments supplémentaires utiles aux nouveaux étudiants chaque année. Les réparations, Stéphane Fourreau qui est aussi luthier-vents les fait lui même, bénévolement. Pour le reste, Passeurs d'Arts fait le maximum mais nous avons bien du mal à supporter les perpétuelles remarques d'institutionnels du genre "C'EST FORMIDABLE CE QUE VOUS FAITES, CONTINUEZ"

 

Nous n'arrivons plus à nous habituer à cette désinvolture d'élus ou d'institutionnels qui n'arrivent pas à reconnaître les valeurs de projets extra-ordinaires. Comment peut on se dire responsable et ne rien faire pour encourager un dispositif à ce point citoyen !

Si la collectivité locale avait suivi notre proposition, il devrait y avoir aujourd'hui plusieurs professeurs qui s'occuperaient aujourd'hui de plusieurs centaines d'enfants parmi les plus pauvres et démunis dans cette grande maison mise à notre disposition par la direction du collège de Fougères.

Nous disons aujourd'hui qu'il n'y a pas besoin d'être breton pour aider la Maison Passeurs d'Arts de Bretagne et pour qu'au moins, l'orchestre d'harmonie puisse continuer à prodiguer ses bienfaits aux jeunes de la Maison Passeurs d'Arts de Bretagne.

 

Stéphane Fourreau a besoin de tout : instruments, accessoires (quotidiennement, les jeunes usent des anches, des écouvillons, des huiles et graisses pour les cuivres)... Si vous avez un instrument qui ne sert pas, faites le revivre en l'offrant à un jeune... Sinon, contribuez en participant à nos actions...

Et si vous avez envie d'aider sur le terrain, que vous soyez musicien ou non, si vous connaissez un élu "sensibilisable", devenez un militant Passeurs d'Arts, Contactez nous.

 

 

--------------------------------------------------------------------

 

 

 

 ...parce que les arts sauvent...  Jean-Claude Decalonne

4 minutes pour comprendre Passeurs d'Arts

 

Redistribuons la chance... Emmanuelle Redeger

Aidez notre action

 

Adhérez à notre association

 

 

Please reload

Article proposé

TUTTI, parce que ça veut dire ENSEMBLE !

May 5, 2018

1/10
Please reload

Articles récents
Please reload

Abonnez-vous pour recevoir les news de Tutti, Passeurs d'arts

© 2019 by Passeurs d'Arts

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram