Vous êtes élu ?

La Maison Passeurs d’Arts

 

Il s'agit d'un lieu d'éducation sociale par la musique, inspiré du fameux "El Sistema" vénézuélien. Les enfants viennent juste après l'école, chaque jour pour y vivre une formation musicale épanouissante. Ils sont regroupés en chœurs et en orchestres, formant un magnifique réseau d'ensembles musicaux. "Passeurs d'Arts" a inventé un système purement français, s'adaptant aux nouveaux emplois du temps des enfants, profitant des nouveaux horaires comme un atout supplémentaire. Passeurs d'Arts met à profit ces nouveaux temps de disponibilité, juste après l’école pour proposer de réelles offres de formations artistiques. Un modèle éducatif unique, innovant… 

 

Les concerts sont nombreux, suffisamment pour que chacun ressente en permanence la nécessité du travail à fournir. Il faut tous les jours préparer la prochaine prestation afin que chaque répétition soit intense, que le chef d'orchestre et les musiciens ressentent l'évolution de la qualité de l'orchestre.

Ce lieu concentre le système d'éducation artistique le plus intense, le plus exigeant de la ville et l'intégrer est pour chaque étudiant (et pour sa famille), extrêmement valorisant.

Dans une agglomération où les populations sont diversifiées, quand une majorité de familles rencontrent des difficultés financières, parfois le chômage ou l'insécurité, pouvoir profiter de ce système gratuit comprenant une éducation artistique de qualité est un avantage immense.

      Dans la Maison Passeurs d'Arts, le chœur et le        grand orchestre d'enfants, répétent chaque              jour.

 

La structure orchestrale, comme elle concerne cent, deux cents enfants ou plus, est celle d'un orchestre symphonique. Jour après jour, les enfants apprennent les gestes du musicien, devenant sensibles à la beauté de la musique et appréciant de plus en plus la force artistique du projet.

Les formations collectives présentent des avantages multiples, les heures de répétitions deviennent pour tous des moments d'apprentissage appréciés.

 

Un Maestro et des maîtres intervenants impliqués

 

Au cœur du dispositif, interviennent un chef d'orchestre et des musiciens (professeurs intervenants) formés aux pratiques collectives. Les professeurs prennent en charge des groupes, quelquefois importants. Ils sont aptes à transmettre plusieurs formes d'apprentissage (clarinette et saxophone – violon et alto) et les professeurs d'instruments sont aussi ceux qui initient aux lectures musicales.

Ces enseignements exigent de la part des professeurs une attention permanente et une concentration beaucoup plus intense que les transmissions individuelles. 

 

La préparation des professeurs est particulièrement exigeante. Ils savent impliquer les élèves musiciens plus avancés pour qu'ils assistent les plus jeunes.

Dès que possible, ce parrainage est mis en place ; il responsabilise les jeunes musiciens qui apprécient cette marque de confiance. Mais les jeunes "passeurs" restent principalement des étudiants en musique, qui apprennent l’importance du travail personnel et y prennent plaisir lorsqu’ils veulent aller plus loin dans leur apprentissage.

 

La Maison Passeurs d'Arts rayonne...

 

La Maison Passeurs d'Arts peut rayonner dans l'ensemble de la ville, par exemple dans les écoles et les collèges.  

Elle offre ainsi un dispositif complet pour une initiation musicale de qualité. Le dispositif s'implique prioritairement auprès des familles qui n'avaient pas accès aux pratiques artistiques. La qualité des concerts n'est absolument pas le but de ce concept ; elle en est malgré tout une résultante car une pratique intensive de la musique, de nombreuses heures par semaine, éloigne les enfants en difficulté́ des situations d'échec. Ils apprennent dans ce qui est une véritable école de vie le respect : celui du travail, celui qu'ils doivent à leurs professeurs, à leurs camarades...

Respect pour eux-mêmes.

L'entraide entre les enfants

 

En aidant ceux qui ont quelques difficultés, les enfants apprennent à devenir solidaires et sont heureux de participer à des prestations de qualité, parfois à caractère humanitaire. Certains deviendront chefs de pupitres, chefs d'orchestres, révéleront des talents d'artistes ou se contenteront d'être de bons musiciens, heureux de jouer, de partager avec les autres. 

 

L’orchestre de papier

Pour les plus jeunes, dès quatre ans, les apprentissages sont basés sur le jeu, sur l'imitation : on chante beaucoup et on intègre l'orchestre avec des instruments très légers, adaptés (comme dans l'orchestre de papier)... en chantant !

En grandissant, les apprentissages réclament de plus en plus d'intensité. Les répétitions d'orchestres occupent plus de temps, mais cela se fera toujours avec l'adhésion, la compréhension et le volontariat des enfants. Ils aiment répondre à l'attente de leurs professeurs ou du chef d'orchestre et un climat de respect règne de part et d'autre.

Il n’est jamais trop tôt pour avoir envie de bien faire !  La formule idéale, c'est ce grand dispositif orchestre et chœur dans lequel la pratique quotidienne ira de une heure (pour les très jeunes) à trois et même quatre heures.

 

 

Voilà ce que nous voulions dire aux hommes et femmes de bonne volonté ayant quelque influence...

 

"Il suffit d'une volonté politique pour installer le plus merveilleux dispositif social d’éducation par les arts".

Abonnez-vous pour recevoir les news de Tutti, Passeurs d'arts

© 2019 by Passeurs d'Arts

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram